Muñeca Mecánica

2012

Nous voulions reconstituer une fausse véritable orquesta típica pour aller conquérir les pistes de danse de France et de Navarre. Grâce à l’envoi d’espions sur le territoire portègne, mais aussi en collaborant avec des expatriés sud-américains, nous avons pu étudier minutieusement les styles des grands orchestres des années 40.

La tâche fut laborieuse, les pieds emmêlés dans les cordes de Di Sarli, trébuchant dans les cadences effrénées de D’Arienzo, il fallut pourtant bien descendre en immersion dans les profondeurs insondées de Pugliese, les doigts cassés par les ornementations de Biagi, pour enfin atteindre le coeur de la danse, la pompe noire et boutonneuse, à travers l’ensorcelé bandonéon de Troilo.

Forts de ces voyages, nos architectes contrapuntistes, ingénieurs harmonistes et machinistes pulsationnels ont imaginé des poupées mécaniques ©RoulotteTango que vous découvrirez dans cet album.

01 La Milonga de Buenos Aires

02 Corrientes y Esmeralda

03 El Entrerriano

04 Inspiracion

05 Fumando espero

06 Pedacito de cielo

07 Nostalgias

08 Que falta que me haces

09 Zum

10 Mala Junta

11 Toda mi vida

12 Romance de barrio

13 El Recodo

14 Nueve de julio

15 Sur

16 En esta tarde gris

17 Este es el rey

acheter ici

Julien Blondel, Piano et direction

Gaspar Pocai, Chant et bandonéon

Maxime Point, Bandonéon

Guillaume Thiollière, Bandoneon - accordéon - accordina

Mehdi Al-Tinaoui ,Violon

Véra Markovitch, violon

Laura Nivou, violon

Sarah Lecourt, violon

 

Benjamin Ribolet, Direction artistique et mixage

Tom D'hérin, prise de son

Thomas Collet, Illustration et infographie

 

Enregistré à La Buire à L'Horme. 

 

Rémi Cortial, guitare et bandolim

Felipe Nicholls, Contrebasse


Presse :

Cet album surgit du travail d'un collectif dont le parcours des musiciens est varié: Un d'entre eux est tombé dans le chaudron quant il était petit, et lorsque certains évoquent leur pluridisciplinarité (art plastique, théâtre, danse...), d'autres semblaient être plus destinés à la gestion, aux mathématiques... ou plus simplement à des styles musicaux tels que jazz, manouche, rock, métal, musique de chambre, traditionnelle, country, variété!

Greffés à des périodes différentes, ensemble, ils ont concocté un répertoire de 2008 à 2011. Ils disent partager avec le public un dialogue envoûtant entre les sons et les cordes, et, pour les façonner, s'être appuyés sur les œuvres de Pugliese, Di Sarli, D'Arienzo,Biaggi, Calo, Canaro, Piazzola, Mosalini...). Ces anciens, ils «les pillent par amour, les dissèquent d'admiration, pour ensuite détourner leurs thèmes, leurs accents avec des accordéonistes tordus, des joueurs de mandoline en short et des violonistes sans papiers».

Tous cela peut paraître bien décalé peut être, mais je vous invite à prêter une oreille attentive sur les arrangements,des jeux de cordes originaux tout en finesse et des touches d'instruments émanant de ce dont chacun a été imprégné avant de plonger dans le tango.

Bon! Beaucoup de thèmes choisis restent des «tubes» mais ils sont si bien «customisés»qu'on en oublierait presque l'original. Pour le plaisir seul de l'oreille, ou bien pour la danse de bal, ils ont déjà fait frissonner de nombreux danseurs dans les milongas.

Diaboliques que sont ces poupées mécaniques !...

Dansabilité: 4,5

Qualité Sonore: 5

Créativité: 4

Partie vocale: oui

Note de cœur: 5

                                                                                                                      Marie-pierre GABIS